Mortemart, 'Un des Plus Beaux Villages de France'

Mortemart, 'Un des Plus Beaux Villages de France'
Mortemart, 'Un des Plus Beaux Villages de France'
Mortemart, 'Un des Plus Beaux Villages de France'
Mortemart, 'Un des Plus Beaux Villages de France'
Mortemart, 'Un des Plus Beaux Villages de France'
Mortemart, 'Un des Plus Beaux Villages de France'
Mortemart, 'Un des Plus Beaux Villages de France'
Mortemart, 'Un des Plus Beaux Villages de France'

L'unique commune du département de la Haute-Vienne classée "Un des Plus Beaux Villages de france", riche par les vestiges de son glorieux passé, présente un ensemble architectural imposant, d’une grande pureté de lignes. Le bourg de Mortemart est bâti autour d’un château qu’Abon Drut, Seigneur de Mortemart, fut autorisé à édifier en 995 après avoir défendu victorieusement la Cité de Bellac contre le Comte Guillaume de Poitiers. Par ordre du Cardinal de Richelieu, il fut démantelé comme beaucoup d’autres forteresses, symboles du pouvoir féodal. En 1330, le Cardinal Pierre Gauvain, natif de Mortemart, fonda trois couvents : un Hôtel-Dieu, servi par des religieux de l’ordre des Carmes, dont l’escalier monumental date du XVIIe siècle, un collège, dirigé par des religieux de l’ordre des Augustins, dont l’ancienne chapelle est devenue l’église paroissiale, un monastère, occupé par des religieux de l’ordre des Chartreux, aujourd’hui disparu. L’église paroissiale abrite de très belles stalles sculptées du XVe siècle, ainsi qu’un retable, des peintures sur bois et un lutrin en bois doré du XVIIe siècle. A découvrir également : la Halle du XVIIIe siècle, les maisons des notables, la Sénéchaussée les Venelles. Rappelons enfin que la renommée de Mortemart vint également de l’illustre famille qui porte son nom. Celle-ci se distingua au cours des siècles par la valeur militaire et politique de ses fils, la beauté de ses filles et l’esprit commun à tous dit : «Esprit des Mortemart».

L'unique commune du département de la Haute-Vienne classée "Un des Plus Beaux Villages de france", riche par les vestiges de son glorieux passé, présente un ensemble architectural imposant, d’une grande pureté de lignes.

Le bourg de Mortemart est bâti autour d’un château qu’Abon Drut, Seigneur de Mortemart, fut autorisé à édifier en 995 après avoir défendu victorieusement la Cité de Bellac contre le Comte Guillaume de Poitiers. 

Par ordre du Cardinal de Richelieu, il fut démantelé comme beaucoup d’autres forteresses, symboles du pouvoir féodal.

En 1330, le Cardinal Pierre Gauvain, natif de Mortemart, fonda trois couvents :

  • un Hôtel-Dieu, servi par des religieux de l’ordre des Carmes, dont l’escalier monumental date du XVIIe siècle, 
  • un collège, dirigé par des religieux de l’ordre des Augustins, dont l’ancienne chapelle est devenue l’église paroissiale,
  • un monastère, occupé par des religieux de l’ordre des  Chartreux, aujourd’hui disparu.

L’église paroissiale abrite de très belles stalles sculptées du XVe siècle, ainsi qu’un retable, des peintures sur bois et un lutrin en bois doré du XVIIe siècle.

A découvrir également : 

  • la Halle du XVIIIe siècle,
  • les maisons des notables,
  • la Sénéchaussée
  • les Venelles.

Rappelons enfin que la renommée de Mortemart vint également de l’illustre famille qui porte son nom. Celle-ci se distingua au cours des siècles par la valeur militaire et politique de ses fils, la beauté de ses filles et l’esprit commun à tous dit : «Esprit des Mortemart».

Coordonnées de la fiche

Contact

Rue des Doctrinaires
87300 BELLAC
Tél. : 05 55 68 12 79
Email : info@tourisme-haut-limousin.com
Site internet : www.tourisme-hautlimousin.com

Périodes d'ouvertures