Le Cheval Blanc, bonne table de Bellac depuis 1630

Dominique Lafont, propriétaire du restaurant, "Ambassadeurs du Haut Limousin".

 Le restaurant Le Cheval Blanc, anciennement relais de diligences, fait partie de la vie bellachonne depuis presque 400 ans.

Impossible de manquer l'établissement lorsque l’on traverse le Carrefour de l’Europe : une façade d’un blanc impeccable, des volets bleus, et surtout un superbe trompe-l’œil réalisé par l’artiste angoumoisin AirVgay. Je découvre en poussant la porte d’entrée un établissement qui a du caractère, un bâtiment, qui comme son propriétaire, a une vraie personnalité. La salle de restaurant est dans son jus, un magnifique plancher d’époque au sol, des tableaux du peintre local Aimé Vallat aux murs, et au-dessus du bar, une superbe tête de cheval sculptée signée Léo Vanderlick, un jeune et prometteur artiste de Rancon.

Dominique, le maître des lieux, est né à Bellac. Après avoir pas mal bourlingué, il est revenu dans la cité bellachonne il y a maintenant 21 ans, parce que l’« on a de la chance d’avoir un cadre de vie pareil », et qu’il est « un vrai bellachon ». Il a fait la promotion de Bellac dans tout l’hexagone, mais aussi aux quatre coins du monde. Il a repris Le Cheval Blanc lorsque l’occasion s’est présentée : il connaissait bien l’établissement pour l’avoir fréquenté en tant que client. Ce restaurateur qui avoue ne s’être écarté du métier que pour mieux y revenir a toujours su que l’auberge avait du potentiel.

Ici, la carte est délibérément restreinte. Le parti est pris de travailler des produits frais et de privilégier les circuits courts, « une cuisine sans prétention » comme le revendique le patron. Parmi la liste des fournisseurs affichée sur la carte, on retrouve des maisons de Bellac et des villages alentours. Les clients, le plus souvent des gens de passage, reviennent souvent d’une année à l’autre « pour ce qu’il y a dans l’assiette et pour ma gueule », comme dit Dominique avec le franc-parler qui le caractérise, « bon, rapide et raisonnable » comme leitmotiv.

Au pays du Baronet, Le Cheval Blanc est naturellement une table prisée pour déguster de l’agneau. Les spécialités de la maison sont d’ailleurs le foie et les ris d’agneau, et elles sont très souvent demandées, notamment par la clientèle étrangère. Un autre incontournable de la maison, l’apéritif créé par Dominique lui-même, le « Bellafont », dont le nom (un mélange de Bellac et de Lafont) a été trouvé par un client de la maison. Il s’agit d’un mélange de vin rouge, de mûre et de gin, une affiche très ancrée dans le terroir a d’ailleurs été créée.

La particularité du Cheval Blanc, ce sont aussi les toiles du peintre Aimé Vallat qui ornent les murs de la salle. Le peintre originaire de Blanzac connaissait bien le précédent patron du restaurant, et il a réalisé ces peintures à sa demande, les toiles appartiennent au bâtiment. Lorsqu’il était enfant, Dominique a souvent croisé Aimé Vallat dans les rues de Bellac. Il se souvient de sa grande blouse blanche, de sa 2CV, de combien il était aux anges lorsqu’on l’appelait « Maître », de son amour pour la vie, mais aussi qu’il n’avait pas sa langue dans sa poche.

Lorsque l’on demande à Dominique ce qu’il fait lorsqu’il ne travaille pas, il répond qu’il est passionné de rugby, qu’il fait aussi des photos (son compte Instagram est par ici). Il confie beaucoup se balader à VTT, l’occasion de profiter de nos beaux paysages. Il apprécie notamment les chemins de Blanzac, particulièrement agréables en été car bien ombragés. Il ne manque pas de recommander à ses clients d’aller découvrir le vieux Bellac, de flâner autour du Pont de la Pierre.

Bellac, vue du Pont de la Pierre

J’ai aimé

  • L’histoire de la maison, en place depuis 1630, il s’en dégage véritablement une âme
  • On sent très rapidement l’attachement du patron à son terroir et à son territoire, mais aussi à ses clients
  • La personnalité de Dominique, simple, vraie, sans détour avec une forte sensibilité artistique
  • Le Cheval Blanc, ce n’est pas qu’un bon restaurant, c’est aussi la découverte d’un artiste, d’une histoire et d’une figure emblématique de Bellac.

Infos pratiques

  • Le Cheval Blanc, 2 Avenue Jean Jaurès, 87300 BELLAC
  • Tel : 05 55 68 84 88
  • Service midi et soir, fermé les mardi et mercredi, et pendant les petites vacances scolaires.
  • Menus à 14 et 20€, menus enfants à 7€.
Textes : Sabine Massé, photos : Sabine Massé et Amandine Pauly, pour l'Office de Tourisme du Pays du Haut Limousin.

Professionnels : devenez Ambassadeurs

Vous souhaitez en savoir plus sur Ambassadeurs du Haut Limousin ou rejoindre le réseau des Ambassadeurs ?  

Qui sont nos Ambassadeurs

Ils sont hébergeurs, restaurateurs, propriétaires de sites touristiques, commerçants ou bénévoles d’associations touristiques ou culturelles.Les Ambassadeurs sont avant tout des habitants du Haut Limousin. Vous les reconnaîtrez au logo Ambassadeur et...

Créés pour vous

Les rencontres entre Ambassadeurs sont toujours riches en échanges. Cette dynamique permet de porter des initiatives et de mener à bien des actions cherchant à répondre aux attentes des visiteurs, ...

Le parcours atypique de Lydia Blanchet

Rencontre avec Lydia Blanchet, des chambres d'hôtes Les Forges de Planechaud, Ambassadrice du Haut Limousin.

Chevrerie Tourisme Haut Limousin

Les producteurs locaux

Le Haut Limousin a du caractère : doux et rude à la fois, il cultive l’art du bien-manger grâce à des produits locaux, amoureusement cultivés, élevés et transformés comme l’Agneau...

Où déguster

Trouver LA bonne adresse pour un dîner ou manger sur le pouce... Toute la liste des restaurants partenaires de l'Office de Tourisme, c'est par ici !