La fascinante histoire du Château du Fraisse

Rencontre avec Sybil et Louis des Monstiers-Mérinville, propriétaires du Château du Fraisse à Nouic.

Ce château exceptionnel appartient à la même famille depuis 800 ans. Sybil, la mère, et Louis, le fils, ont accepté de raconter l'histoire du majestueux édifice et celle de leur famille.

Par un bel après-midi de printemps, Madame Sybil des Monstiers et moi sommes assises sur le perron à l'arrière du Château du Fraisse. Son fils Louis est à nos côtés, faisant du mastic sur la porte située derrière nous. Cette partie du château, moins connue du public, offre une magnifique vue sur la campagne limousine, et sur un petit étang où quelques hérons ont l'habitude de pêcher. C'est dans ce cadre enchanteur et paisible, baigné par le soleil, et accompagnés par le chant des oiseaux, que Madame des Monstiers et sont fils ont bien voulu me dévoiler leur histoire.

Le château est entré dans la famille par dot, lorsqu'en 1220, Demoiselle Quitterie du Fraisse (dernière descendante de sa famille, peut-être apparentée à la famille des Mortemart) épouse le chevalier Urbain des Monstiers. Par ce mariage, ce dernier s'est installé dans la région. La famille porte son nom depuis maintenant 800 ans. A cette époque, le château est un logis noble, qui sera détruit par le Prince Noir, avant d'être reconstruit et embelli après la Guerre de Cent Ans.

Le château est ouvert au public depuis 2010. Auparavant, il ouvrait chaque année ses portes aux visiteurs à l'occasion des Journées Européennes du Patrimoine. "Il était dommage de le garder pour nous" confie Madame des Monstiers. Louis, son fils, explique les deux raisons ayant poussé la famille à faire visiter le château, et à en louer une partie pour les fêtes de mariage : une raison économique bien entendu, mais aussi le fait que comme toutes les grandes maisons, le Fraisse a été conçu pour être vivant. Lorsqu'il est utilisé pour une visite de groupe ou pour un mariage, "le château vit, ça motive, ça rend heureux !" me dit-il. D'ailleurs la partie principale, datant du 16ème siècle, a été construite par Jean des Monstiers, évêque de Bayonne, pour y donner de grandes fêtes.

Les touristes et habitants des environs se montrent intéressés par ce que les membres de la famille des Monstiers transmettent pendant les visites, qu'ils accompagnent et commentent eux-mêmes. Il arrive que certains visiteurs apportent des témoignages sur l'histoire du Fraisse, parfois en sortant de leur sac des documents anciens apportés pour l'occasion. C'est ainsi que Louis des Monstiers se souvient avoir accueilli lors d'une visite le fils du forgeron qui a réalisé la porte du 19ème siècle, à l'avant du château.

Les enfants de Louis des Monstiers, âgés de 7 à 15 ans, sont très impliqués dans la vie du château. Ne trouvant pas tout à fait à leur goût les commentaires de visite de leur père, ils ont imaginé et créé eux-mêmes un parcours de visite pour les enfants, qui ne manque pas d'humour. Pour ne citer qu'un seul exemple, dans la chambre du 18ème siècle, se trouve une poêle en cuivre trouée, que l'on utilisait pour chauffer les draps. L'une des énigmes du parcours demande quelle pouvait être l'utilité d'un tel objet, et parmi les réponses possibles, on peut lire "à cuire les pizzas" ou encore "une cuiller pour les ogres" !

Lorsque nous évoquons l'accueil en chambres d'hôtes, et la location pour les mariages, Madame des Monstiers confie avec attendrissement qu'il leur arrive parfois de recevoir un faire-part de naissance, après un mariage organisé chez eux. Elle explique : "Nous aimons partager. Pourquoi tout garder pour nous ? Ce serait égoïste ! C'est en partageant les moments de bonheur que l'on se rend heureux, et que l'on rend les autres heureux !"

Le château du Fraisse fait partie du réseau des "Ambassadeurs du Haut Limousin", à la fois pour avoir un lien fort avec l'Office de Tourisme, mais aussi et surtout parce qu' "un site n'est rien sans son territoire". En échangeant avec Louis des Monstiers et sa mère, on comprend l'attachement de cette famille à sa région. Madame des Monstiers avoue beaucoup aimer la nature du Haut Limousin, elle s'y sent bien. Elle raconte que parfois, sur les petites routes de campagne, elle vérifie qu'il n'y ait personne derrière elle et arrête sa voiture sur le bas-côté, simplement pour profiter d'un beau paysage, d'une jolie lumière, de la lourdeur d'un ciel annonçant l'orage, ou encore pour écouter le chant des oiseaux.

Lorsque je leur demande s'ils ont une anecdote ou bien un souvenir marquant à me raconter au sujet du Fraisse ou bien de leur famille (je comprendrai au fil de la conversation que le château est un membre de la famille à part entière...), tous deux me répondent : "Non, pas une anecdote, une histoire vraie, et vous allez voir, elle est incroyable !".

Cette histoire raconte comment le château fût, de justesse, épargné par la Révolution.
Durant cette période, si un propriétaire quittait son château pour « émigrer », il était condamné à mort, et ses biens étaient confisqués. Le vieux Marquis des Monstiers, veuf, habitait le Fraisse tandis que son fils et sa belle fille étaient partis en Allemagne. 
Les campagnes (à part la Bretagne) étaient plus épargnées par la Révolution que les grandes villes. Les maisons nobles étaient en général appréciées car elles apportaient du travail aux gens des environs. En 1800, Bonaparte veut tourner la page de la Révolution, et décide que les émigrés doivent être amnistiés. Seulement, c’est aux Départements de voter cette loi, ce qui retarde ses effets. Ici, la loi n’a pas encore été votée quand décède le vieux Marquis des Monstiers, son fils se trouvant encore en Allemagne.

Si le Fraisse n’a pas été confisqué, c’est grâce à la loyauté admirable du vieux valet, dénommé Labrisée.  Ce valet était très attaché au Marquis des Monstiers, et avec la complicité de son beau-frère (gendarme à Bellac), en prenant des risques énormes, il a réussi à préserver le patrimoine familial. Il a dans un premier temps envoyé son frère en Allemagne, chercher et ramener le fils du Marquis, le plus vite possible. Personne ne devait se rendre compte du décès du Marquis avant le retour de son fils.

Pour cela, Labrisée a caché le corps de son maître dans un tonneau. Seulement voilà, le Marquis avait pour habitude de saluer les gendarmes depuis sa fenêtre, chaque jour, lorsque ceux-ci passaient sur la route. L’astucieux Labrisée, dès qu’il entendait les pas des chevaux de la maréchaussée, sortait le corps de son maître du tonneau, et l’installait derrière la fenêtre !  Lorsqu’enfin le fils du Marquis est revenu prendre possession de son bien, il a demandé au fidèle valet ce qu’il pouvait faire pour le remercier. Labrisée a simplement répondu qu’il souhaitait être enterré aux côtés du Marquis. La famille des Monstiers lui a tout de même fait construire une petite maison dans le parc, dans laquelle il a pu terminer paisiblement ses jours.

Après cette histoire digne d'un film, j'ai droit à une passionnante visite privée de l'intérieur du château, agrémentée de toutes sortes d'anecdotes, plus intéressantes les unes que les autres. Je suis émerveillée par la majestueuse cheminée dans l'immense salle de billard, par les subtils décors d'un imposant paravent, par les blasons des familles alliées peints au plafond. D'immenses couloirs se succèdent, la demeure recèle une multitude de secrets, "les enfants découvrent sans arrêt de nouvelles pièces, me confis Louis des Monstiers.

Certaines pièces ont été reconstituées pour les visites, comme la chambre de la nourrice, ou la salle de bain, et l'on apprend des choses à chaque porte poussée. Je tombe sous le charme de la bibliothèque, de ses boiseries et de ses beaux ouvrages soigneusement rangés et répertoriés "une bibliothèque de gentilhomme, au sens rousseauien du terme", me précise Louis Des Monstiers. Un timide rayon de soleil entre par la porte, et révèle le bleu du plafond peint, qui s'accorde magnifiquement avec la chaleur du bois, cette pièce est une pure merveille !

La magie du Fraisse a opéré, je repars enchantée par cette rencontre. je me souviendrai de ce bel après-midi passé dans un cadre magnifique, en compagnie de gens qui aiment partager, qui aiment les gens et le Haut Limousin. En regardant la vaste cour et ses immenses platanes dans mon rétroviseur, je me promets de revenir ici très vite !

Infos pratiques

Visite du Château

  • Le Château du Fraisse est ouvert tous les jours du 1er mai au 30 septembre. Visite guidée (par la famille) uniquement, départs à 14h et à 16h. Accès libre au parc. Sauf les samedis sur rendez-vous. 
  • Pour les groupes et scolaires, visites sur rendez-vous.
  • Tarifs :
  • Adultes : 8€, enfants et séniors : 7€ ; scolaires de 8 à 18 ans : 5€ ; billet famille (parents + enfants : 20€). Tarifs réduits sur présentation du Pass Ô Lim.
  • Tel : 05 55 68 32 68

Chambres d'hôtes 

Château du Fraisse, Nouic

 

Textes et photos : Sabine Massé, Reporter de Territoire, pour l'Office de Tourisme du Pays du Haut Limousin .

Ambassadeurs du Haut Limousin

Les Offices de Tourisme du Haut Limousin mettent en place un réseau : les "Ambassadeurs du Haut Limousin", véritables experts de la destination.

Professionnels : devenez Ambassadeurs

Vous souhaitez en savoir plus sur Ambassadeurs du Haut Limousin ou rejoindre le réseau des Ambassadeurs ?  

Créés pour vous

Les rencontres entre Ambassadeurs sont toujours riches en échanges. Cette dynamique permet de porter des initiatives et de mener à bien des actions cherchant à répondre aux attentes des visiteurs, ...

chateau du fraisse 2

Musées et Monuments

Les musées et monuments incontournables du Haut Limousin vous ouvrent leurs portes pour partager avec vous l'histoire et les traditions du pays.

Crédit photo Amandine Pauly  - Châteauponsac, perle de la Gartempe

Villages remarquables

Le charme et la patine des vieilles pierres, le pittoresque des ruelles...

Jardin des enfants Magnac laval Haut Limousin

Jardins et beaux arbres

Profitez de la nature du Haut Limousin dans le parc d'un château, sous l'ombrage d'un arbre vénérable ou dans un jardin au bord de l'eau...

lande de frochet haut limousin

Les Monts de Blond

Les Monts de Blond constituent un site naturel protégé dont la nature préservée est voilée de mystères...<!-- Start of LiveChat (www.livechatinc.com) code --><script> window.__lc = window.__lc || {}; window.__lc.license =...

lande de frochet haut limousin

Sites naturels protégés

ZNIEFF, Natura 2000, landes à bruyère et vallées, le Haut Limousin offre de nombreux espaces protégés, présentant une grande diversité écologique.

Le Dorat, "Petites Cités de Caractère®"

Depuis 2016, Le Dorat est l'unique commune de la Haute-Vienne classée parmi les "Petites Cités de Caractère®".

Vitrail église Magnac Laval

Trésors religieux

Le Haut Limousin vous dévoile sa sélection de trésors religieux.

Recherchez votre sortie

Choisissez une date et / ou un lieu et voyez ce qui est prévu !